ProtiBox : une solution pour réduire les émissions de gaz à effet de serre grâce à l’élevage d’insectes

L’élevage d’insectes est de plus en plus considéré comme une solution durable pour répondre aux besoins alimentaires croissants de la population mondiale, tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre et en limitant les impacts environnementaux négatifs de l’agriculture traditionnelle. ProtiBox propose une solution unique pour cette problématique accessible à tous !

Les avantages de l’élevage d’insectes pour l’environnement sont multiples

Tout d’abord, il est moins émetteur de gaz à effet de serre que l’élevage de bétail. En effet, les insectes ont un système digestif plus efficace, produisent moins de méthane et nécessitent moins d’eau et de nourriture pour produire une quantité de protéines équivalente à celle des animaux de rente. Selon une étude de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’élevage d’insectes émet 100 fois moins de gaz à effet de serre que l’élevage de bétail.

'CO2 neutral' written on a board on a tree trunk - carbon neutrality concept

De plus, l’élevage d’insectes est également plus efficace en termes de consommation de ressources. Les insectes ont besoin de moins d’espace pour se développer, ce qui signifie que leur élevage peut se faire sur une petite surface de terrain, contrairement à l’élevage de bétail qui nécessite de vastes pâturages. L’élevage d’insectes nécessite également moins d’eau que l’élevage de bétail, ce qui est un avantage important dans les régions où l’eau est rare.

ProtiBox propose une solution unique sur le marché

Il s’agit d’une mini ferme compacte idéale pour les industriels et les agriculteurs pour gérer leurs déchets alimentaires et générer des revenues supplémentaires. Les aliments pour animaux à base d’insectes sont riches en protéines, en acides aminés essentiels et en minéraux. Ils sont également plus digestes pour les animaux et contiennent des acides gras oméga-3 et oméga-6 bénéfiques pour la santé.

Partager cet article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email